Tristesse

Publié le par Maxime Pinot

J'aurais pu vous parler de notre vol d'hier avec Pierre, une belle lutte pour essayer d'atteindre le volcan Nevado de Toluca. Du haut de notre plafond à 4400m, à une quinzaine de kilomètres de notre objectif, nous avons du renoncer à cause de l'ombre projetée par un épais voile de cirrus.

Mais de retour à Valle, nous avons appris le décès d'un pilote. La tristesse a posé sa chape de plomb.

En voyant les monarcas tout à l'heure, je me suis dit qu'un battement d'aile de ces papillons peut paraître infiniment plus long qu'un moment de décision pour un pilote au milieu du ciel. Mais avec un retentissement tellement différent sur notre vie...

Vole en paix...

Toutes nos pensées sont pour sa famille, ses proches, ses amis.

Tristesse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article