Finale, jour 2: du vent, bis...

Publié le par Maxime Pinot

Décidément, nous voilà rendus dans un secteur pas si facile que ça, avec un site pas forcément très tolérant quant à la force et orientations des vents ou brises. N'est pas Roldanillo ou Valle de Bravo le premier des sites qui passe...

La météo des deux jours à venir semble compliquée. Puis un régime de nord devrait s'installer sur notre site sud-ouest. Espérons soit qu'il ne sera pas trop fort, soit que l'organisation aura la bonne idée de nous déplacer dans les montagnes en face qui semblent alléchantes (un peu comme quand tu te retrouves à Saint-hil et que tu regardes Belledonne... Tu te dis que t'es vraiment du mauvais côté ! Spéciale dédicace aux gratteurs de falaises ;)). Espérons que l'inertie ressentie va s'estomper pour essayer d'optimiser les créneaux...

Nous avons quand même eu notre "waiting training" de quatre heures. Le comité avait construit une manche de 78 kms. Puis les lenticulaires sont venus couper notre soleil, avant que le vent ne se renforce encore un peu. Mais pour le spectacle, le DE a donné les horaires puis ouvert la fenêtre, à la stupéfaction de la moitié de la compétition qui avait commencé à replier ! Cocasse. Un bon coup d'intox à la "moi je suis solide, c'est pas 30 km/h qui vont me faire peur, ni tous ces jolis nuages protéiformes dans le ciel !". Et, finalement, à la vue de ces pilotes partant, voile sur l'épaule, vers un arrachage certain, il s'est dit qu'il n'était peut-être pas si solide que ça... Manche annulée.

La suite, vous la connaissez: sieste dans le bus lors de la descente, kebab, etc.

Ça serait bien de voler...

Finale, jour 2: du vent, bis...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article